• VM. V

préface

Mis à jour : 11 juil. 2019


Cool. Que signifie ce mot lorsqu'on l'utilise pour désigner quelque chose ou quelqu'un ? Que pourrait vouloir dire cet adjectif en matière d'art ?  En l’absence de concept précis, il est possible d’attribuer le sens que l’on souhaite au mot «cool». Le plus souvent d’ailleurs, il se restreint à l’usage que chacun en fait dans son vocabulaire personnel. S’il peut parfois se revêtir d’une idée particulière très précise, il peut de la même manière se définir de façon plus nuancée voir diamétralement opposée. Estimé comme l’art indifférent d’effleurer la vie, il porte toutefois en lui un activisme qu’il hérite de plusieurs phénomènes précis qui le rendent attentif au monde dans lequel il s’inscrit. Cette dichotomie fait aussi bien sa force que sa faiblesse. C’est pourquoi, la première entreprise de ce blog est de partir à la poursuite du cool en prélevant de-ci de-là certains éléments qui le composent. Cette collecte, volontairement hétérogène tente d’en circonscrire plus précisément les contours sans jamais les fixer de peur de s’en écarter instantanément. 

Sous cet angle, les définitions qu’on lui associera seront multiples. Des structures pulsionnelles qui permettent son apparition aux orientations qu’il semble indiquer, de sa morphologie en passant par son historique et son héritage, nous verrons que tout semble le diriger vers une puissance de vie avec pour principe la curiosité et la possibilité de recomposer un monde autant que d’échouer dans cette tentative. En échappant à toute conceptualisation fermée, le cool glisse inexorablement vers un ensemble de perceptions et d’informations sensorielles que chacun interprétera librement. Ce récit se retrouvera à travers la répétition de motifs principaux qui se situent dans cette tension qui lie la haine et l’amour, l’indifférence et l’activisme. Partons à sa poursuite, dans l’espoir que cette naïve entreprise adoucisse les cœurs sévères.



«Le cool, Entre indifférence et activisme» est le titre donné à mon mémoire de DNSEP aux beaux-arts de Rennes. Le mot offrait un potentiel de relâche face au devoir académique et permettait, en acceptant une définition ouverte, de poursuivre son étude bien après sa restitution. Aujourd’hui, il prend la forme d’un blog aux multiples possibilités. Si nous privilégions les interviews avec des artistes pour en esquisser les contours et chercher avec eux ce qu’il questionne, il n’empêche que d’autres pistes de réflexion semblent s’offrir à nos recherches. Ces dernières peuvent concerner la littérature, la poésie, la sociologie et bien sûr l’histoire de l’art. Partir à la poursuite du cool nous emmènera alors sur des chemins a mille embranchements. Nous les emprunterons modestement en faisant attention qu’ils restent loin de toutes exigences, dogmes ou lettres mobilisatrices. Pour cette raison, le cool sera toujours abordé sous sa forme ouverte, permettant ainsi aux lecteurs de s’approprier les notions qu’il renferme. Cela permettra à l’étude de ne pas se figer et de se conjuguer au présent indéfiniment. Cette périphérie des choses vaut alors comme principe de recherche.



Vincent-Michaël Vallet


vmvallet@me.com
vincentmichelvallet.com
@vincentmichaelvallet
  • Facebook Social Icône
  • Instagram

© 2020 -  Vincent-Michaël Vallet