QUI EST QUI ?

2017

avec Anouk Chardot

toile, acrylique, huile, vidéo, gif

Une série de huit peintures murales, huit dessins numériques et une vidéo servent de support à une lecture. Cette dernière relate la querelle du coloris opposant au XVIIe siècle les poussinistes aux rubénistes. Pour cette raison quatre peintures de formes géométriques libres et quatre autres avec un dessin précis sont accrochées ensemble. Il en est de même pour le gif présenté sur l’ipad avec huit nouvelles images. La vidéo sur laquelle on voit une main étalant de la peinture semble indiquer que quoiqu'il en soit, il semblerait que le débat n'aille pas plus loin aujourd'hui.


Extrait de la lecture :

[ ... ] En regardant ces huit tableaux vous assistez en 2017 a une querelle qui surgit en 1671 à l’Académie royale de peinture et de sculpture de Paris pour déterminer si dans la peinture, le plus important réside dans le tracé ou dans la couleur.

D'un côté se situent les poussinistes (Nicolas Poussin), peintres qui privilégiaient le dessin avec l'idée que la forme était le plus important. De l'autre côté vous avez les rubénistes (Pierre Paul Rubens), qui souhaitaient renforcer la force de la sensation à travers la couleur [ ... ] 


[ ... ] Le débat était plus simple, il portait sur le fait de savoir s'il était acceptable de peindre purement dans le but de procurer du plaisir au spectateur sans le noble et typique but de la peinture historique.
346 ans plus tard qu’en penser ? Quand vous voyez cette main, préalable à tout acte peint, qui étale de la matière délicatement quelque chose d'agréable se passe en vous.
Que cette sensation puisse rentrer dans une catégorie ou pas ne nous empêche pas de constater qu'elle offre un nouvel espace où tout semble possible. Celui du plaisir.
[ ... ]
 

CONTACT
 
vmvallet@me.com
  • Instagram
  • Blanc Facebook Icône

© 2019 -  Vincent-Michaël Vallet